Talents à l’Ouest : une soirée livetweet optimiste chez MV Group

Dans l'amphithéâtre du Digital Park, le nouveau siège social de MV Group à Cesson-Sévigné (35) qui accueillait cette soirée Talents à l'Ouest (by CIC Ouest) le 17/11/21
Dans l’amphithéâtre du Digital Park, le nouveau siège social de MV Group à Cesson-Sévigné (35) qui accueillait cette soirée Talents à l’Ouest (by CIC Ouest) le 17/11/21

Après une longue interruption, reprise des rencontres Talents à l’Ouest, promues par la banque CIC Ouest. Retrouvailles mercredi 17/11/21 dans les nouveaux locaux de Yumens – MV Group dans la périphérie rennaise. Visite du Digital Park puis table-ronde portant sur l’innovation, le management et le lien au territoire. Evénement donné en direct via livetweet éditorial par l’agence Ouest Médias pour l’agence API.

Près de 200 personnes ont répondu à l’invitation du CIC Ouest pour ce retour des Talents à l’Ouest, événement interrompu par la crise sanitaire depuis le printemps 2020. Le principe n’a pas changé : visite des locaux de l’entreprise hôte puis table-ronde publique avec des dirigeant.e.s. Mercredi 17/11/2021, le lieu du rendez-vous était Digital Park à Cesson-Sévigné, le nouveau siège social de Yumens – MV Group, inauguré à la rentrée dernière. Les quatre invités étaient :

  • Valérie Cottereau (Artefacto)
  • Olivier Méril (MV Group)
  • William Gouesbet (Kerlink)
  • Hassan Triqui (Secure-Ic)

L’organisation était portée par l’agence API dont Ouest Médias est le partenaire éditorial et socialmedia (Digital Change, Social Change Rennes et Nantes), en charge de l’animation en direct sur les réseaux sociaux pour ce type de manifestations : dans le cas présent, sous la forme d’un livetweet texte et photos depuis le compte @lalettreapi.

Digital Park : le bien-être du collaborateur au centre pour plus de performance individuelle et collective

La première heure a été consacrée à la visite du bâtiment qui accueille, sur quatre étages, l’ensemble des activités du Groupe dirigé par Olivier Méril : soit 200 des 310 collaborateurs (il existe d’autres sites en France), répartis par filiales pour favoriser la communication et les synergies. Le rez-de-chaussée abrite également l’école de la nouvelle chance, centre de formation interne aux métiers du digital dont les formateurs sont des salariés de l’entreprise, l’objectif étant pour les formés (100e élève accueilli en octobre 2021) d’être encadrés par des professionnels aguerris afin d’être le plus opérationnels possible en sortie de cursus.

Dans les locaux de l'Ecole digitale de la nouvelle chance. Olivier Méril (MV Group) en explique le fonctionnement aux participants à la visite du Digital Park
Dans les locaux de l’Ecole digitale de la nouvelle chance. Olivier Méril (MV Group) en explique le fonctionnement aux participants à la visite du Digital Park

Murs blancs et ambiance d’une bichromie feutrée, grande hauteur sous plafond, dispositifs anti-bruit, larges plateaux de travail mais nombreux espaces pour s’isoler, immense cafétéria en accès libre avec des frigos privilégiant les produits locaux, salles de détentes et de jeux, comptoir pour faire réparer son PC portable ou en changer rapidement… tout a été pensé ici pour favoriser le bien-être des collaborateurs, en déclinaison des enseignements d’une learning expedition nordique (2019). « Nous faisons un métier de services, explique Olivier Méril. Le client prime. Pour être performant sur les plans individuel et collectif, il faut avoir envie de venir travailler tous les jours ! Notre premier capital est humain. »

L’innovation et le management, gages de performance sur un territoire propice au partage.

La table-ronde qui a suivi était animée par la journaliste Florence Le Nevé. Trois thèmes successivement abordés :

  • L’innovation
  • Le management
  • Le lien au territoire

Avec une question préalable sur la conjoncture liée à la sortie de crise Covid-19. La période du 1er confinement, en mars 2020, et la gestion des conséquences économiques induites ont été vécues de façon différente. Tout s’est arrêté brutalement du jour au lendemain pour Artefacto (Valérie Cottereau) tandis que Kerlink (William Gouesbet) a poursuivi son activité. Le plus rassurant, désormais, est que la reprise est là… même si rien ne sera plus comme avant et que d’autres problèmes sont à gérer comme les difficultés d’approvisionnement (les semi-conducteurs pour Kerlink). Du côté de Secure-Ic (Hassan Triqui), le marché de la cybersécurité est porté par les risques croissants, les attaques touchant désormais les organisations de toutes les tailles dont les PME.

Les participants à la table-ronde (G. à D) : Olivier Méril, Valérie Cottereau, William Gouesbet, Hassan Triqui et la journaliste Florence Le Nevé.
Les participants à la table-ronde (G. à D) : Olivier Méril, Valérie Cottereau, William Gouesbet, Hassan Triqui et la journaliste Florence Le Nevé.

Retrouvez le thread des tweets #TalentsOuest

Pierre Minier / Ouest Médias

Les derniers articles du blog