Notre approche digitale centrée sur l’utilisateur

La démarche Ouest Médias se veut flexible et design :

  • Flexible car sur-mesure et inspirée par le besoin
  • Design car fondée sur la recherche de solutions nouvelles et adaptées à leur fonction ou usage

Au fil de nos références, qu’il s’agisse de conseil en stratégie digitale, de communication digitale, d’optimisation de site internet au travers de l’architecture de l’information, de référencement naturel (SEO), de production de contenus et d’analyse des données, nous co-construisons ensemble une réponse innovante à une problématique en phase avec les attentes de vos utilisateurs.

Explorer et imaginer pour s’inspirer

La première étape est exploratoire. Il s’agit de réaliser une photo de l’existant : stade de la transformation numérique de l’entreprise ; offre de produits et/ou de services ; marché(s) et besoins clients ; concurrence et positionnement relatif ; stratégie digitale déployée (ou pas) et outils (site internet, réseaux sociaux, CRM…) ; ressources internes. En face… se trouve le problème à résoudre.

1. Définir avec empathie les comportements et parcours

En confrontant la façon dont l’entreprise se définit à celle dont elle est perçue par ses clients… des comportements et des parcours apparaissent. Le but au terme de cette phase est d’avoir précisé les cibles (personas) en s’étant mis à la place de l’utilisateur (do, think, feel, say). Sondage, atelier, immersion… les moyens sont multiples pour parvenir à l’objectif.

2. Déterminer le « why »

Votre utilisateur cerné se pose la question du « Pourquoi » afin de cadrer le besoin. Pourquoi lancer la refonte de votre site web ? Est-ce le design qui est dépassé, le SEO qui ne performe pas, le contenu qui est périmé ? Quel que soit votre projet, il est crucial d’en déterminer en amont les motivations.

3. Imagination et idéation

Les besoins utilisateurs sont anticipés. Le « why » est validé. La problématique est circonscrite. Comment la traiter avec efficacité ? En partageant les idées, en croisant les points de vue… en mode collaboratif pour parvenir au meilleur dispositif digital selon la stratégie de l’entreprise.

Elaborer et déployer pour propulser

Identifier et trier les informations pour les restituer sous forme d’une architecture puis arborescence claires de site internet, passer du besoin à l’intention de recherche puis aux mots clés pour rédiger des contenus performants en SEO et engageants… la deuxième étape est transversale.

1. Architecture de l’information

L’ambition de l’architecture de l’information : trouver le bon équilibre entre la volonté de l’utilisateur d’un site internet (ce qu’il souhaite y faire, lire) et ce que vous désirez qu’il y fasse (par exemple le guider vers un formulaire de contact). Elle fonctionne de pair avec votre système de navigation qui, lui, va guider le visiteur avec bienveillance. Une plateforme bien ordonnée avec une arborescence cohérente.

2. Optimisation du référencement naturel (SEO)

Etre trouvé pour être lu et engager ! Autrement dit, sortir au plus haut dans une recherche Google – le besoin permet de préciser l’intention de recherche – afin d’amener un internaute sur une page de votre site internet. Une combinaison SEO de facteurs techniques et sémantiques.

3. Production, diffusion et partage des contenus

Le dernier étage de la fusée. Les contenus multimédias fournissent le carburant pour propulser la stratégie de communication digitale, par l’éditorial, en l’alignant sur les stratégies commerciales et marketing.

Mesurer et itérer pour fidéliser

La dernière étape repose sur les données : web et analytiques, réseaux sociaux, commerciales, clients… Dans une logique itérative d’amélioration continue (test and learn) d’une mesure à l’autre, d’une correction à la suivante, étape par étape, jusqu’à enregistrer des progressions significatives (audience et visibilité, conversion et chiffre d’affaires induits, gages de ROI (return on investment) positif.

1. Définir les indicateurs et mesurer

Ces indicateurs (ou KPI, key performance indicators) doivent être en nombre suffisants sans être pléthoriques, de nature complémentaires, être SMART (Spécifique, Mesurable, Acceptable, Temporellement fixé) et partagés à l’échelle de l’entreprise pour une définition commune.

2. Tester et apprendre

Il n’y a pas de solution définitive. Il faut savoir s’adapter en mode test and learn. Ce processus itératif s’appuie sur les données recueillies au fil de l’itération, en faisant abstraction des data historiques au contexte différent. Du concept initial au but, le chemin est progressif jusqu’à toucher le mille.

3. Renforcer la marque et fidéliser une communauté

Tout est parti du besoin de l’utilisateur. Celui-ci est aussi le point d’arrivée d’une telle approche holistique qui implique l’entreprise et l’ensemble de ses parties prenantes par les interactions croisées. Il s’agit de valoriser la marque avec sens pour faire adhérer le visiteur web, prospect puis client aux valeurs revendiquées. Faire un pas de côté pour sortir de la seule concurrence par le prix. Jouer la carte de la différenciation pour fidéliser.