Ouest Médias - Agence digitale Nantes Saint-Nazaire

Covid 19 : baromètre hebdomadaire des données

Depuis le début de la 2e vague, nous suivons au sein de Ouest Médias l'évolution des données de l'épidémie Covid 19 depuis les fichiers Santé Publique France qui sont actualisés au quotidien. Ces data sont déjà traitées par des statisticiens, des analystes et des sites de référence comme Covid Tracker. L'objectif de cette synthèse hebdomadaire, pour une vision lissée sur 7 jours glissants, est d'être un baromètre avec des indicateurs lisibles… notamment à destination des TPE/PME afin de donner une forme visibilité, ainsi que d'espoir, en ce 2e confinement.

Difficile d'y voir clair pour le grand public quant aux données quotidiennes de l'épidémie Covid 19 tant les médias nationaux et généralistes diffusent des chiffres en valeur absolue sans aucune mise en contexte statistique. Les décalages de remontées, au gré des retards des saisies informatiques par les différents acteurs mobilisés pour lutter contre cette 2e vague, les écarts importants entre les cinq jours ouvrables et les deux jours du week-end durant lesquels il y a beaucoup moins de tests… tout cela fausse l'appréciation de l'évolution des courbes. On peut passer en 24 heures de 60000 cas positifs à 20000.

A titre indicatif et d'éclairage, Ouest Médias vous proposons désormais ce baromètre hebdomaire. Cette vision « moyennisée » de l'évolution de la situation, en travaillant sur 7 jours glissants, permet de de lisser les chiffres dans la mesure du possible… et d'être ainsi en capacité de porter un regard distancié sur les courbes. Loin du bruit, des partis pris, des déclarations à l'emporte-pièce et des tweets.

Le 1er baromètre a été publié le 11/11/2020, veille du premier point d'étape post 2e confinement à J+14 du Premier Ministre Jean Castex.

Baromètre #1 (11/11/20) : amorce d'effet du 2e confinement

  • Evolution des cas positifs : c'est le premier indicateur que nous avons choisi (voir l'infographie interactive ci-dessous) avec une très forte disparité des données entre 68454 cas le 26/10, 6876 le 1er novembre et 14815 le 07/11 (les résultats fournis par Santé Publique France pour cette entrée le sont avec 3 jours de décalage). Ces valeurs ont ici été lissées avec une moyenne glissante sur 7 jours. Elles sont présentées dans le 1er graphique de l'infographie (ci-dessous). Un point haut semble avoir été atteint le 02/11. Depuis le 03/11, l'évolution quotidienne est orientée à la baisse : -0,78% (03/11), -2,16% (04/11), -3,24% (05/11), -5,44% (06/11), -3,81% (07/11).
  • Evolution du taux d'incidence national : cette donnée est calculée sur 7 jours glissants. Le taux d'incidence correspond au nombre de cas positifs pour 100000 habitants. De façon logique et cohérente (heureusement !), on observe une tendance à la baisse depuis le 03/11 et jusqu'au 07/11, dernière date pour laquelle les données sont disponibles ce 11/11 : -0,78% (03/11), -2,14% (04/11), -3,25% (05/11), -5,45% (06/11), -3,39% (07/11).
  • Evolution respective du taux d'incidence des dix métropoles les plus et moins touchées : cela fait 20 métropoles sur les 22 recensées en France. Pour ce 1er baromètre, nous présentons des données sans détails fins selon les régions. Le 2e baromètre comprendra un focus supplémentaire sur les deux blocs du grand Ouest, Bretagne et Pays de la Loire (même si depuis le début de la gestion de cette crise la logique jacobine et centralisée prévaut au détriment de l'approche territoriale). Les data extraites des sources Santé Publique France sont déjà modélisées en semaine glissante. Il n'y a pas eu de retraitement de notre part. On apprécie là encore une tendance à la baisse, d'autant plus dans les zones les plus touchées (Saint-Etienne, Grenoble, Lyon) pour lesquelles le 2e confinement annoncé le 28 octobre par le Président de la République Emmanuel Macron, puis entré en vigueur le lendemain à minuit, se cumule avec le couvre-feu préalable.
  • Evolution du total des personnes hospitalisées : deux graphiques complémentaires pour cette évolution, au quotidien et en glissant sur 7 jours pour lisser les éventuels écarts. En ce domaine, un délai de plusieurs jours étant observé entre la positivité et l'hospitalisation (pour les personnes dont malheureusement la santé va se dégrader), la courbe est toujours ascendante mais le pas commence à se réduire depuis le 03/11 : en moyenne glissante des cumuls sur 7 jours, la variation entre le 02/11 et le 03/11 était alors de +4,71%. entre le 09/11 et le 10/11, elle est tombée à +2,59% (-159%).
  • Evolution du total des personnes en réanimation : deux graphiques également à l'instar des hospitalisations (ci-dessus), pour des motifs identiques et des conclusions provisoires à l'unisson : si l'on raisonne sur les cumuls en moyenne glissante sur 7 jours, un pic le 04/11 et un infléchissement à la baisse de la progression. C'est à dire que cela continue de monter mais de moins en moins chaque jour : +4,26% (05/11), +3,63% (06/11), +3,55% (07/11), +3,40% (08/11), +3,28% (09/11), +2,88% (10/11). Il y avait 4736 personnes en réanimation le 10/11, un niveau de grande tension pour les services hospitaliers à l'échelle du pays avec des transferts de patients vers les CHU des métropoles les moins touchées (Brest) voire l'étranger (Allemagne). Pour mémoire, dans une interview donnée au quotidien Le Monde le 25/06/2020, le Ministre de la Santé Olivier Véran déclarait : « Pour la suite et afin de parer à toutes les éventualités dans le cas d’une deuxième vague à l’automne, nous avons décidé d’être en mesure d’armer a minima 12 000 lits de réanimation dans les hôpitaux. »

Voilà pour cette première livraison qui fournit une trame d'analyse. Nous allons consolider nos outils et l'enrichir pour le 2e baromètre qui sera publié le 18/11 prochain.

Pour avoir une vision exhaustive des données, nous vous recommandons de suivre le site de référence Covid Tracker.

Cas positifs, taux d'incidence, hospitalisations et réanimations : infographie interactive depuis le 26/10/20

L'ensemble des données présentées dans l'infographie interactive qui suit sont extraites des fichiers mis à disposition au quotidien par Santé Publique France via le portail GEODES.

Pour les courbes dont les valeurs pour chaque point n'apparaissent pas, il vous suffit d'approcher le pointeur de votre souris de chaque point pour faire apparaître la dite valeur.