Ouest Médias - Agence digitale Nantes Saint-Nazaire

Covid 19 : 5 photographes maximum en Ligue 1

Conséquence du 2e confinement en France, entré en vigueur dans la nuit du 29 au 30 octobre à minuit, le nombre de journalistes et photographes autorisés dans un stade de Ligue 1 a été respectivement fixé à 20 et 5 par l'UJSF, le syndicat professionnel (Union des Journalistes du Sport en France), chargé de réguler les accrédiations des médias dans les enceintes professionnelles. Dans ce contexte, l'agence Ouest Médias sera en mesure de poursuivre son activité tant au Stade Rennais qu'Angers SCO.

Jeudi 29 octobre, le Premier Ministre Jean Castex a précisé les modalités de mise en œuvre du 2e confinement national en France, entré en vigueur à partir du jeudi 29 octobre à minuit. Une mesure drastique, quoiqu'un peu plus souple que la v1 du confinement au printemps dernier (les écoles restent ouvertes), imposée par la 2e vague Covid 19, qui aboutit à la fermeture de tous les commerces non essentiels.

Voir le détail des dispositions sur 2e confinement sur le site gouvernement.fr (et téléchargement des attestations dérogatoires)

Le coût pour l'économie française sera rude alors que cette dernière redémarrait à peine. Les aides promises seront malheureusement d'inutiles cautères pour nombre d'entreprises déjà confrontées à de grandes difficultés. L'événementiel, la culture et les librairies, le sport, les cafés, restaurants et hôtels… sont les secteurs parmi les touchés. Mettant en évidence les failles structurelles profondes du système hospitalier, ce virus et l'épidémie qu'il a déclenchée sont aussi les révélateurs prégnants des limites d'un modèle fondée sur une équation trop libérale.

Autre débat… incitant néanmoins à se poser quelques questions auxquelles l'économiste Philippe Aghion, avec Céline Antonin et Simon Brunel, tentent d'apporter des éléments de compréhension et des pistes pour construire des réponses dans le récent ouvrage Le pouvoir de la destruction créatrice (référence au concept théorisé par l'économiste Joseph Schumpeter

Nouveau protocole sanitaire pour les médias en Ligue 1

La bonne nouvelle, s'il est possible de parler ainsi, c'est la poursuite du football professionnel et du championnat de France de Ligue 1 : la 9e journée, prévue samedi 1er et dimanche 2 novembre, aura bien lieu. Ainsi que les suivantes. Les matches de l'équipe de France sont également maintenus. En revanche, la FFF a publié jeudi 29 octobre un communiqué officiel signifiant l'interruption des compétitions dites amateurs, à partir du niveau National 2… qui est en réalité semi-professionnel, nombre de joueurs vivant de leur sport en 4e division. La Coupe de France est également en stand-by.

Pour l'agence Ouest Médias, à la différence du 1er confinement, cela permet le maintien de l'activité photo, live et socialmedia auprès du Stade Rennais, qui reçoit le Stade Brestois (demain 17h00) et d'Angers SCO, qui accueille l'OGC Nice (après-demain à 15h00). Les rencontres seront désormais à huis clos.

Lire aussi : reconfinement, Ouest Médias en continuité d'activité

Le protocole sanitaire applicable aux médias va être durci dès ce week-end. L'UJSF (Union Syndicale des Journalistes du Sport Français) l'a dit hier par communiqué :

« Il a été convenu que la jauge du nombre de personnes accréditées par l'UJSF soit réduite à 20 journalistes en tribune de presse et 5 photographes en bord pelouse. »

Pour les photographes « la difficulté réside dans le fait qu'ils sont en contact proche des acteurs dans une zone (le terrain) qu'il est nécessaire de sanctuariser et protéger » complète l'UJSF même si, dans les faits, depuis la première journée de L1 en août, ces derniers sont tenus à l'écart des joueurs et consignés derrière les lignes de but.

L'essentiel reste de pouvoir travailler et, alors que les supporters seront désormais enfermés chez eux au coup d'envoi, de contribuer modestement à diffuser un peu de joie et de passion via nos images sur les réseaux sociaux ainsi que les sites web officiels des deux clubs concernés. Ce qui donnera un sens supplémentaire à notre travail !

Droits TV Mediapro non payés, huis clos et billetterie à l'arrêt… Jean-Michel Aulas s'inquiète

Dans une interview donnée à l'AFP (Agence France Presse), le 29 octobre 2020, relayée par les grands médias nationaux, le président de l'Olympique Lyonnais dresse un tableau assez pessimiste de l'état du football professionnel tricolore… et, par voie de conséquence, du secteur amateur qui en dépend sur le plan financier.

Sur le non paiement de l'échéance du 5 octobre (172 millions d'euros) des droits TV par Mediapro et sur l'échéance à venir du 5 décembre (150 millions), ces sommes vont-elles être versées par le détenteur des droits TV :

Jean-Michel Aulas : Je ne pense pas. Ce n'est peut-être pas l'avis de la Ligue. On sera dans une procédure probablement judiciaire ou autre. Sans entrer dans les détails, la Ligue a demandé à la société espagnole qui est la maison mère de la société française (ndlr : Joye Media) d'assumer la caution des paiements, ce qui n'a pas été possible pour l'instant, et recherche la possibilité que la maison mère chinoise (Orient Hontai Capital, NDLR) puisse se substituer en matière de garantie, ce qui n'a pas été le cas non plus. (…) Nous sommes suspendus à un fil pour l'économie des clubs et de la FFF car une partie des droits TV finance le foot amateur. Il y a une très grande inquiétude, il faudra faire preuve d'imagination et d'efficacité pour se sortir de ce mauvais pas.

Sur la poursuite du championnat de Ligue 1, alors que le 2e confinement s'impose au pays… à la différence de l'arrêt du football pro au printemps dernier et interruption définitive de la saison 2019/2020 avant son terme :

Jean-Michel Aulas :Je me félicite que nous ne soyons pas retombés dans l'erreur de la saison dernière commise par la Ligue française en particulier, suivie par quelques autres, consistant à arrêter les matches professionnels. C'était une erreur gravissime. Le confinement avec les matches qui se déroulent devant la TV cela permet de garder un lien social (...) Dans ces périodes aussi tendues, c'est essentiel de garder un lien avec les gens qui nous supportent. (…) Plus les jours passent et plus les événements se succèdent. On se rend compte que nous nous retrouvons dans la même situation que la saison dernière quand la Ligue avait pris la décision de tout arrêter, privant le football professionnel français de 300 millions d'euros de droits TV. (...) La double peine est d'avoir été spolié (ndlr : d'une qualification en Coupe d'Europe) en étant barré au profit d'autres clubs. (...) C'est la France qui est aujourd'hui pénalisée par des performances qui sont proches du néant. Cela va influer sur le classement européen du football tricolore.

Le calendrier Ligue 1 et Champions League de l'agence Ouest Médias en novembre 2020

Ligue 1 - 9e journée

Samedi 01/11 : Stade Rennais vs Stade Brestois 29 à 17h00

Dimanche 02/11 : Angers SCO vs OGC Nice à 15h00

Ligue 1 - 11e journée

Vendredi 20/11 : Stade Rennais vs Girondins de Bordeaux à 19h00

Dimanche 22/11 : Angers SCO vs Olympique Lyonnais à 17h00

Ligue des Champions

Mardi 24/11 : Stade Rennais vs Chelsea FC à 18h55