Ouest Médias - Agence digitale Nantes Saint-Nazaire

Cinq conseils pour animer vos réseaux sociaux professionnels

Pas de Marque Média efficace sans stratégie social media adaptée pour élargir l’audience du site web en partageant ses contenus sur les réseaux sociaux. En B2B, l’exercice est souvent moins léger qu’en B2C. Quoique… S’adresser à des professionnels n’exclut surtout pas la créativité mais demande aussi beaucoup de rigueur, notamment dans la mesure et l’analyse des données pour construire avec sens une communauté puis la convertir en audience et, pour une fraction, en futurs clients convaincus.

Dans le cadre d’une Marque Média globale, concept défendu par l’agence Ouest Médias, pour structurer la communication digitale d’une entreprise en B2B, les deux composantes complémentaires du dispositif sont :

  • Le site web : c’est le cœur de la marque, le nodal, sur lequel coexistent des contenus froids (les pages relatives à l’offre de valeur, les produits, les services ou les prestations) et chauds (l’actualité, les news) publiés, quant à ces derniers, sous le terme générique d’articles de blog éditorial

  • Les réseaux sociaux : ils sont les canaux de partage des liens des publications issues du blog web afin de générer du trafic entrant en retour (par clic sur l’URL ainsi diffusée) mais aussi des vecteurs d’engagement et d’interactions par relais de posts tiers au sein de la communauté. C’est le rôle, par exemple, d’une veille ciblée pour ensuite relayer un article fiable (gare aux fake news) en citant l’auteur, aimer ou liker, RT, commenter…

La notion de qualité de l’information, en écho à l’ADN journalistique revendiqué d’une Marque Média, est essentielle pour générer une audience web et social media de plus en plus qualifiée, tout en favorisant une adhésion croissante aux valeurs de l’émetteur. 

En effet, l’ambition d’une telle stratégie de contenu intégrée dépasse le « simple » marketing de contenu à des fins commerciales pour embrasser le projet de l’entreprise.

Lire ici L’entreprise et son projet par Jean-Pierre Bréchet, CAIRN 2010

Ce qui renvoie, en ces temps de quête de sens, en lien avec le choc frontal de la pandémie Covid-19 et les envies d’un monde d’après, a encore placer plus au centre du débat les engagements sociétaux ainsi que la RSE au travers de ses sept piliers.

Le croisement des réseaux sociaux et du référencement naturel SEO

Instagram et Facebook étant par nature et destination des réseaux plus grand public (B2C), nous nous intéressons ici plutôt à Twitter et Linkedin.

Le premier est un canal de veille pertinent. Le second est 100% pro même si parfois quelques dérives sont observées.

Conseil n°1 : vos mots clés sont vos hashtags !

Dans l’idée d’aligner les stratégies, SEO et éditoriale sur celles marketing et commerciale, le travail mené pour optimiser le référencement naturel de votre site web se décline sur vos réseaux sociaux.

Un mot clé fort et structurant est naturellement un hashtag à privilégier, en évitant de multiplier à l’envi ces mots dièses dans vos posts : vous pouvez en avoir une dizaine en réserve selon les thèmes et sujets afin d’en utiliser deux ou trois à chaque fois.

N’hésitez-pas à suivre la concurrence pour voir sur quels hashtags, elle est positionnée en vue d’éventuellement corriger le tir de votre côté voire refaire une analyse SEO (position, volume de recherche…) si vous notez une distorsion avec vos options selon ce benchmark.

Conseil n°2 : dans médias sociaux… il y a médias !

Par définition, un média (ou medium pour les puristes) est un moyen de diffusion de l’information. Un tweet ou une publication Linkedin doit ainsi être circonstancié et contextualisé.

Pour vous fixer un cadre, vous pouvez cocher tout ou partie des 5W quand vous rédigez votre message :

  • Why - Pourquoi ?

  • Where - Où ?

  • When - Quand ?

  • What - Quoi ?

  • Who - Qui

En y ajoutant le Comment ou How ?

L’avantage de ce caneva est qu’il est en résonnance avec le paradigme moderne de Google devenu moteur de question et de recherche. Le reste est affaire de forme et style !

Conseil n°3 : publiez comme vous êtes !

Il existe beaucoup d’études, issues de plateformes social media marketing comme Hubpsot ou Hootsuite, qui déterminent des horaires de publication optimaux selon les réseaux sociaux. Elles fixent une base de travail mais ne doivent pas être considérées comme une religion absolue !

Au fil du temps, vous allez agréger vos propres données analytiques pour progressivement connaître votre audience (réalisez des tests A/B), préciser ses centres d’intérêt et comprendre ses habitudes…

En tant que social media manager, votre stratégie réseaux sociaux prendra alors vraiment son envol car vous pourrez construire sur des fondations solides, les vôtres !

Conseil n°4 : ayez une vision systémique des données

Les data, dans le respect du RGPD s’entend, sont essentielles car partie prenante de votre stratégie marketing et stratégie inbound marketing. Sans elles, vous travaillez à l’aveugle. Surtout, vous n’êtes en capacité d’apprécier le ROI (retour sur investissements) de vos actions. Comme hashtags et mots clés se répondent, réseaux sociaux et référencement naturel convergent au sein de Google Analytics via l’étude des acquisitions.

  • Si votre source sociamedia augmente d’un rapport à l’autre, c’est que vos efforts portent leurs fruits (selon évidemment les objectifs de conversion assignés, en restant dans une vision SMART soit Spécifique, Mesurable, Ambitieux mais Réaliste, Temporel).

  • Au sein de Google Analytics (GA), vous pouvez créer un segment dédié à vos contenus éditoriaux pour les isoler en une fraction d’audience spécifique.

  • Vous pouvez vérifier la performance respective des URLs concernées en passant par la rubrique Comportement de GA avec une dimension seconde Source.

  • Si vous avez connecté Google Search Console, vous obtiendrez des informations complémentaire sur les requêtes et mots clés selon les pages web.

  • Enfin, en utilisant un service gratuit comme bitly, gratuit en version de base, pour générer des clients courts, vous disposerez de statistiques complémentaires relatives à l’engagement depuis vos réseaux.

Autant d’indices tangibles dont la prise en compte influencera à la marge l’adaptation régulière de votre contenu de marque aux usages.

Conseil n°5 : soyez créatif en résistant à la facilité !

Que l’on parle de brand content, de content marketing… quelque soit l’anglicisme, les héros de l’histoire, ce sont vos clients, vos collaborateurs, vos partenaires, votre entreprises, les valeurs de celle-ci. Pas des chatons… qui sont toujours mignons et réalisent à chaque fois des scores canon, c’est indéniable, mais doivent rester d’un emploi limité. Du domaine du clin d’œil. Comme les pulls de Noël ou ouvrir un compte Instagram pour dire que l’on plante des arbres… Ok mais si l’on s’appelle Faguo !

Il ne s’agit pas d’être rigide ou rigoriste, juste créatif avec exigence pour éviter dans la foulée le grand écart en tant que community manager au moment de raccrocher un contenu improbable à votre activité. La pirouette est un art risqué.