Ouest Médias - Agence digitale Nantes Saint-Nazaire

Classement des clubs de Ligue 1 sur Facebook

Deuxième épisode consacré à la présence des vingt clubs de Ligue 1 sur les réseaux sociaux à l'approche du coup d'envoi de la saison 2019/20. Après Twitter, passé en revue la semaine passée, place à Facebook… avant Instagram qui sera la 3e plateforme étudiée. Il s'agit ici de présenter une vision en volume mais aussi en valeur relative, en s'appuyant sur les données publiques quant aux comptes étudiés. Celles-ci ont été passées à la moulinette de l'outil gratuit Likealyser. Les résultats sont à nouveau surprenants.

Les données, présentées en infographies ci-dessous, ont été compilées le 31/07/2019 de façon manuelle pour le nombre de followers, date de création des comptes et vérification qu'il s'agit bien de la page Facebook officielle, certifiée, pour chacun des vingt clubs de Ligue 1, engagés dans le championnat 2019/20.

L'URL de chaque page Facebook a été soumise à l'outil gratuit d'analyse Likealyser qui fournit en retour des données en volume mais aussi des insights (indicateurs) en valeur relative dont le pourcentage de photos et de vidéos au sein de l'ensemble des publications ou le nombre total des conversations en cours autour des posts, pour en déduire l'engagement (rapport en % entre le nombre total de likes et les conversations). Ce dernier chiffre a été contrôlé et croisé, un décalage étant observé entre le nombre réel de likes et le nombre de likes fournit par l'outil.

Le pourcentage d'engagement, indiqué club par club dans le dernier graphe (infographie de synthèse ci-dessous), résulte du rapport entre le nombre de likes constatés et le nombre de conversations (People talking about…) remonté par Likealyser. Un biais statistique est possible… mais les data étant présentées ceteris paribus, c'est à dire toutes choses égales par ailleurs, pour les vingt clubs… il est possible de les comparer les unes aux autres puisque le biais serait le même pour toutes.

L'écart moyen entre l'engagement calculé par Likealyser et celui calculé par Ouest Médias est de -0,37% avec un écart-type de 0,006012, c'est à dire une faible dispersion par rapport à la moyenne.

L'Olympique de Marseille, club le plus ancien sur Facebook

L'OM a été le plus prompt à investir Facebook. Le club phocéen a ouvert son compte le 6 décembre 2007. Le dernier à s'être lancé est le RC Strasbourg (5 juillet 2012). Juste devant, le FC Nantes (23 février 2012) qui a investi en décalé les réseaux sociaux alors que les Canaris ont été parmi les précurseurs sur le web avec un site officiel mis en ligne dès l'été 2000.

A l'instar de Twitter, on retrouve quatre leaders incontestés mais l'écart est vraiment très important entre le Paris SG, indétrônable n°1 sur Facebook avec près de 38 millions de followers, et un trio que l'on ne peut pas vraiment qualifier de poursuivants : Monaco, Marseille et Lyon. Les Girondins de Bordeaux viennent de dépasser le million de Likes. Nîmes ferme la marche avec 75.000.

Photo et vidéo ont pris le pouvoir !

Les usages ont beaucoup évolué sur Facebook ces dernières années. La tendance est à publier moins de posts car la portée organique et l'engagement généré sont en baisse permanente. Il faut donc viser et toucher juste, en publiant les bons contenus sur les fils d'actualité les plus adaptés : Twitter est devenu le canal du Live et Instagram son complément grâce au potentiel des stories.

Facebook est aujourd'hui un vecteur de diffusion plutôt en amont et en aval des rencontres dont le partage de liens qui renvoient vers des articles de présentation ou de résumé vers les sites web officiels des clubs. Cela fonctionne bien aussi en période de mercato pour capitaliser sur l'arrivée d'un nouveau joueur ou d'un nouvel entraîneur.

Enfin, en phase avec l'adage « Une image vaut mille mots », le contenu multimédias, photo et vidéo, domine largement les publications (même si des incohérences statistiques sont pressenties au sein des résultats Likealyser, ce qui incite à commenter avec prudence pour certains comptes). La montée en puissance constante de ces deux médias, la photo étant d'un coût de production plus abordable que la vidéo qui demande des moyens matériels et humains (donc financiers) plus importants… est en phase avec l'augmentation des volumes de production de l'agence Ouest Médias présente depuis 2002 sur ce champ d'activité.

L'engagement : la taille ne fait pas le bonheur…

Si l'on bascule des vanity metrics, c'est à dire classer uniquement en se fondant sur la taille de la communauté, à une vision prenant l'engagement comme indicateur, la hiérarchie se modifie. Les « gros » comptes sont à nouveau (idem Twitter) victimes d'un effet de dilution dû à des followers à l'échelle de la planète qui sont en partie virtuels (l'effet bots) et/ou 100% inactifs.

Le Paris SG (0,78%) et Monaco (0,36%) semblent être les premières victimes de leur succès. L'Olympique Lyonnais performe en raison, on peut le supposer, de sa plus forte identité locale (les Gones) avec un engagement presque record à 5,51%. Même constat pour Bordeaux à 5,34%. Mention très bien au RC Strasbourg, remonté en Ligue 1 la saison dernière, avec un top 5,35%. L'attachement des Alsaciens au RCSA, en témoigne la ferveur qui règne à La Meinau, est avéré !

Lire sur le même sujet : classement des clubs de Ligue 1 sur Twitter

Likes, contenus, posts quotidiens, engagement… l'essentiel des données