Ouest Médias - Agence digitale Nantes Saint-Nazaire

Le référencement 2018 : soyez EAT !

Le SEO ou Search Engine Optimization, le référencement naturel (par opposition au SEA, le référencement payant) est un passage obligé pour mener à bien tout projet de production de contenu éditorial pour les entreprises. Qu'il s'agisse de la conformité de la plateforme web aux usages courants (https, sitemap, balises, temps de chargement, optimisation des images, mobile first…) et la capacité à diffuser des publications plurimédias qui seront trouvées par les robots en fonction du champ sémantique exploré. Avec du fond et une forme engageante.

Il est l'objet de toutes les attentions et confine parfois au mythe ! Le référencement naturel, le SEO pour l'acronyme anglais le plus souvent utilisé, est la combinaison de deux approches complémentaires :

  1. La première est technique et tient à la performance globale du site internet qui héberge les contenus publiés
  2. La seconde est sémantique et renvoie à l'écriture qui doit mêler de façon habile le style pour la forme, le fond pour la valeur ajoutée et les mots clés pour être trouvé par les robots des moteurs de recherche dont ceux de Google mais aussi Qwant ou Bing

C'est l'alliance et la bonne concordance de ces deux entrées qui favorisent des positions hautes dans les résultats des requêtes, condition n°1 pour acquérir et générer du trafic web. C'est ensuite la récurrence des publications et la qualité de celles-ci qui vont assurer la réussite d'un projet de contenu éditorial pour une entreprise.

On écrit certes pour être trouvé mais surtout pour être lu puis relu…

Analyser ses métriques Analytics pour comprendre et corriger !

Le recours à Google Analytics – ou un outil comme Quantcast qui monte en popularité depuis l'entrée en vigueur du RGPD car il protège les data personnelles – est indispensable pour apprécier le retour sur investissement des actions éditoriales menées. Trois métriques de base à surveiller pour un coup d'œil rapide :

  1. Le taux de rebond : un visiteur entre sur le site web, il lit sans déclencher d'action (un clic) et il sort… il est dans le rebond ! Un taux élevé signifie que vos visiteurs ont parcouru une page (cela est fréquent quand on partage beaucoup d'articles via les réseaux sociaux) mais qu'ils ne sont pas aller plus loin. Il convient alors d'envisager le déploiement de mécanismes de rétention pour favoriser les clics…
  2. Le nombre de pages consultées/visite : à croiser avec le taux de rebond. On peut enregistrer un trafic important en nombre de visiteurs uniques mais un taux de rebond élevé et un faible nombre de pages consultées/visite. C'est un phénomène fréquent quand on publie une nouvelle à impact majeur et qu'on la partage sur ses réseaux sociaux d'entreprise.
  3. Le temps moyen/session : troisième indicateur utile ! Si on l'agrège aux deux premiers, deux options principales :
    1. Un taux de rebond élevé associé à un faible nombre de pages consultées/visite et un temps passé important par session… cela confirme l'hypothèse d'un visiteur venu pour un seul article avec une lecture attentive puis sortie ! La réflexion à mener doit alors porter sur les mécanismes de rétention possibles comme, par exemple et pour les plus simples, proposer l'inscription à une newsletter ou de lire des articles antérieurs sur le même sujet…
    2. Un taux de rebond élevé associé à un faible nombre de pages consultées/visite et un temps court par session… il convient d'emblée de se poser la question de la pertinence du contenu !

• En savoir plus : tous les articles SEO sur le blog éditorial Ouest Médias

Favoriser une approche SEO en mode E-A-T

Pour rester dans les acronymes et l'abécédaire (voir l'infographie de synthèse ci-dessous qui fait le point sur l'état du référencement en 2018), l'approche E-A-T fournit une bonne ligne directrice afin d'envisager le contenu éditorial d'entreprise, d'autant plus dans une logique de marque média, comme la capacité à positionner l'émetteur en tant qu'expert du sujet traité.

  • E comme Expertise : en B2B, une entreprise doit montrer son niveau d'expertise dans ses domaines de compétences pour susciter des leads et entamer le processus de conversion en clients ! Les contenus sont l'un des vecteurs de cette démonstration. Avec un effet positif « kiss cool » : le niveau d'expertise est un facteur clé de référencement (être trouvé) et d'intérêt (être lu).
  • A comme Autorité : l'autorité renforce l'expertise ! Et inversement… Par sa notoriété, son influence, son expérience, ses communautés sur les réseaux sociaux… l'auteur du contenu est un élément clé du processus vertueux à engager !
  • T comme Trustworthiness ou Confiance :un visiteur doit se sentir en confiance sur votre site internet. Pour un site non e-commerce, la base est de passer au protocole https et c'est aussi un critère SEO important !

Ouest MEDIAS SEO EAT

source SEOINC

L'infographie : le SEO de A à Z en 2018 !

Ouest MEDIAS SEO de A to Z en 2018

source digitalmeal.com