Ouest Médias - Agence digitale Nantes Saint-Nazaire

France - Roumanie (2-1) : l'Euro 2016 bien lancé

Sous pression, les Bleus de Didier Deschamps n'ont pas lâché pour leur entrée dans la compétition. Buteur décisif et sauveur des Français, Dimitri Payet a réussi un match complet, conclu par une frappe du gauche pleine lucarne. Le Réunionnais est sorti en larmes sous l'ovation du stade de France. Comme une revanche…

Il y a moins d'un an, Dimitri Payet n'était pas vraiment dans les petits papiers de Didier Deschamps. Le sélectionneur des Bleus se plaisait à répéter que les performances du joueur de West Ham, en équipe de France, n'étaient pas au niveau de celles qu'il réalisait dans son club, en Premiere League. Revenu en grâce lors des derniers matches amicaux, le Réunionnais, passé par les centres de formation du Havre et du FC Nantes, s'est imposé comme un élément indispensable du groupe avec, à la clé, la joie d'être retenu dans le groupe tricolore des vingt-trois pour l'Euro 2016.

Avec ce but à la 88e minute, synonyme de victoire des Français contre la Roumanie (2-1), en rencontre d'ouverture du tournoi continental, au terme d'une prestation totale et complète, puis sa sortie en larmes au moment de son remplacement, tant il était submergé par l'émotion, Dimitri Payet a changé de statut. On attendait Antoine Griezmann, à défaut de Karim Benzema, resté à la maison, on a vu Dimitri Payet, désormais indispensable…

Commentaires de Didier Deschamps, le succès acquis : « Dimitri… Techniquement, il est capable de faire des choses extraordinaires. Du pied gauche, ou du droit. Il est dans la continuité de ce qu'il a fait avec nous en sélection et dans son club. Je vais le mettre dans la glace pour qu'il ne lui arrive rien ! »

#FRAROU, le match vu depuis Twitter