Les bonnes pratiques du #hashtag

Le hashtag est désormais une convention d'écriture élevée au rang de nouvel usage à l'ère SocialMedia. Utilisé sur presque tous les réseaux sociaux, le fameux dièse est un marqueur sémantique fort de la culture web. Il est devenu indissociable de Twitter et Instagram. Il a été ajouté au dictionnaire d’Oxford en 2010 et à celui du Scrabble en 2014. Si chacun connaît aujourd'hui le hashtag, les règles d'utilisation de celui-ci sont parfois aléatoires. Quelques conseils pratiques et mode d'emploi.

Moyen le plus populaire de catégoriser le contenu socialmedia, le #hashtag permet de donner une plus large portée à ses publications… ainsi que de trouver du contenu pertinent d’autres auteurs ou influenceurs lors d'une recherche sur les réseaux sociaux. Précédé du fameux dièse, une occurrence simple devient un mot-clé. D'un simple clic sur celui-ci, par exemple au sein d'un fil d'actualité Twitter, on obtient en temps réel l'ensemble des posts l'utilisant.

Bien utiliser les #hashtags… conseils et bonnes pratiques !

En France, les hashtags sont souvent anglicisés… la pratique régulière de la veille permet de se familiariser avec les usages et de se constituer son propre glossaire selon ses centres d'intérêts.

• Soyez spécifique !

Il est important d’affiner ses posts dotés en ciblant une communauté passionnée qui partage un intérêt commun sur un thème de discussion. Plus le hashtag sera spécifique, plus l'audience sera qualifiée avec une probabilité accrue d'un engagement au rendez-vous.

Par exemple : pour un post orienté Content et Inbound Marketing, voire 100% commercial, en lien avec un produit pour nouveaux-nés, il sera plus judicieux de tagger #newmom que #parents qui correspond beaucoup mieux à la cible ! 

• Préparer vos #hashtags pour chaque réseau social…

 Même si le principe du hashtag ne change pas de façon radicale d'un réseau à l'autre, son utilisation varie légèrement sur chacune des plateformes leaders : Twitter, Instagram, Facebook…

Les hashtags sur Instagram ont ainsi tendance à décrire l’image ou la vidéo. Sur Twitter, ils définissent plutôt le sujet du post ou ciblent une audience que l'on souhaite engager. Sur @ouestmedias, l'agence utilise #TransfoNum #SEO #VirtualReality #DigitalLearning ou #InboundMarketing… autant d'expressions en lien avec son activité.

Sur #Facebook, le rôle actif du hashtag reste à définir et relève surtout de l'esthétique ! 

• Créez vos propres #hashtags… reliés ou non à votre marque

Si vous créez votre hashtag de marque, celui-ci ne doit pas comprendre le nom de celle-ci, mais plutôt être en phase avec l’opération marketing.

Dans un cas de Brand marketing, il peut-être intéressant d’utiliser les hashtags comme vecteur d’UGC (User Generated Content). Demander à ses followers, à sa communauté… dans un cas de jeu concours ou événement, de participer par le biais d’une photo ou d’un tweet… en taggant pour générer du volume et de l'engagement !

hashtag ouest medias digital nantes socialmedia

Les erreurs à éviter…

• Ne soyez pas trop long ou trop compliqué

L'objectif du hashtag est d'être simple et efficace. Eviter un hashtag trop long, car taper trop de caractères devient vite lassant. Le tag doit être explicite. Trop abstrait, il sera dénué d'un potentiel de viralité suffisant.

• Des hashtags avec parcimonie…

Des robots aux spammers, en passant par les personnes seulement intéressées par le follow back (je m'abonne pour que tu t'abonnes en retour… phénomène prégnant sur Instagram) en mode growth hacking, le risque du trop grand nombre de hashtags est important. D'où l'intérêt de se concentrer sur la spécificité de chacun de ses posts.

En conclusion…

Les #hashtags permettent via vos contenus d’accéder à des audiences qualifiées et importantes. Mais le hashtag n’est qu’un complément, il ne suffit pas à lui-même car le contenu reste roi !

Par Etienne Chabirand.